La ronde t’offre un coffret surprise

Depuis la création de mon (petit) blog, j’ai créé un profil Hellocoton.

Et la plupart de mes lecteurs viennent de cette plateforme, à en croire mes statistiques, d’ailleurs.

Mais, pourquoi me suis-je inscrite à Hellocoton ?

Pas seulement pour faire connaître mon blog.

Certes, Hellocoton (HC pour les intimes) est une plateforme merveilleuse pour faire la pub de son blog.

Mais, HC est surtout une plateforme merveilleuse pour découvrir plein de chouettes blogs, notamment grâce à la Une quotidienne, composée d’article sélectionnés par la Team d’HC qui choisis, souvent, des blogs qui en valent la peine.

Evidemment, il en faut pour tous les goûts et je ne suis pas toujours convaincue par certains choix. Mais, chaque jour, je découvre quand même de chouettes blog grâce à eux.

Et puis, soyons francs, sur HC, les choses sont assez simples. Parce que bon, je ne suis pas méga fan des trucs hyper compliqués où tu dois cliquer 25 fois sur des liens bizarres et introduire un nombre incalculable de données, la moitié du temps dans une autre langue, pour avoir accès… à la page d’accueil.

Non, sur HC, tu crées ton profil en quelques minutes, tu introduis l’adresse de ton blog, si tu en as un et hop ! A toi la blogosphère hellocotonnienne. Si tu as des questions, la team te réponds. Toujours assez vite. Et il y a même une FAQ assez bien foutue pour les questions récurrentes. La Une te permet de découvrir les blogs sélectionnés. Ils sont classés par catégorie. Si tu aimes bien un blog, tu t’abonnes à sa page. Tu peux même lui écrire un petit mot sur son profil. Et tu peux cliquer sur « J’aime » à la manière de Facebook.

Bref, le nirvana de la paresseuse qui, comme moi, vient passer un bon moment sur le net avec l’objectif clair de ne pas se prendre la tête.

Pourquoi je te parle de ça ? Parce que depuis hier, j’ai 50 abonnées sur HC.

Et 50 abonnées, ça se fête, non ?

Alors, à cette occasion, j’organise un petit concours.

Les règles sont les suivantes :

Tu racontes une anecdote sur ton enfance, en commentaire ou sur ton blog (mais, tu me préviens par commentaires, sinon, je risque de pas le voir et ta participation ne comptera pas…). Le délai est le 25 avril à minuit au plus tard.

Si tu as un blog, n’hésite pas à me donner le lien, car je rédigerai un petit billet récapitulatif, avec toutes les anecdotes (et je t’en filerai une sur moi au passage).

Je compterai maximum une participation par personne.

Et je tirerai au sort le ou la gagnante.

Le cadeau sera mon éternelle reconnaissance.

Non, je plaisante.

Un petit coffret surprise d’une valeur de +/- 20 euros, que je composerai selon les informations que j’ai sur la personne (en échange de mail ou via son blog à elle).

 

Voilà voilà.

J’espère que vous serez nombreux à participer !

 

Allez, à vos claviers pour me raconter vos anecdotes d’enfance !! 😀

Publicités

35 commentaires sur “La ronde t’offre un coffret surprise

  1. Coucou !
    Je tente ma chance =) Et merci pour ce concours ❤
    Alors… une anecdote sur mon enfance…
    Je me souviens d'un jour où il neigeait et je suis sortie avec mon "chat-chien" (un chat qui te suis où que tu ailles, la queue en l'air comme un toutou) et j'aperçois au loin un pauvre petit oiseau coincé dans un grillage, et là (je suis toute fière ^^) je le prends dans mes toutes petites mains très délicates et le libère ❤
    Et pour une seconde petite anecdote, c'est à propos d'une chanson^^ Je ne sais pas si tu la connais mais normalement ça fait "J'ai un petit problème dans mes plantations, pourquoi ça pousse pas ?" et moi je croyais que c'était "J'ai un petit problème dans mon pantalon, pourquoi ça pousse pas ?" Oui oui je t'assure ^^

  2. Parce que je suis vénale et que j’aime bien ton blog, mon premier commentaire sera pour ton concours 🙂 (enfin c’est juste pour t’aider à atteindre les vingt participations, tu t’en doutes !)
    Ma petite anecdote sera la suivante : quand j’avais … disons, 3, 4 ans, mes parents essayaient d’avoir un autre enfant, mais ça ne marchait pas vraiment. Donc une fois, alors qu’ils golfaient avec le BigBoss de mon père, je me suis débrouillée je ne sais plus comment pour récupérer quelque chose ressemblant à des graines, et je suis allée vers mes parents, comme une fleur (haha), pour donner les graines à ma maman en lui disant « tiens, c’est pour avoir un bébé, parce que les graines de Papa ne marchent pas ! »
    Ca devait être un signe annonciateur de mes difficultés futures en biologie – j’ai eu 2 au bac dans cette matière 😀

    1. C’est trop mignon, le coup de la petite graine.

      Petite, je voulais tellement des frères et soeurs aussi ! Pourtant, je n’ai jamais pensé à filer des graines à ma maman… :-s

      Merci de ta participation (vous êtes 16 déjà! :-D) ! 🙂

  3. Quand j’étais petite, en vacances, j’avais prêché ma maman pour qu’elle me fasse faire un tatouage au hénné. Elle a donc fini par céder et nous sommes allées dans un salon. Face aux catalogues, mes yeux ont tout de suite été attirés par un joli papillon. Ni une, ni deux, le voilà donc sur mon épaule.
    Et une dizaine d’années après, j’ai eu envie de me faire un véritable tatouage. Je ne me souvenais même pas de l’épisode précédent et pourtant, mon coeur m’a a nouveau poussée vers un papillon…
    Quand je suis retombée sur ma photo d’enfance, un papillon sur l’épaule (la même épaule, quasiment au même endroit à quelques milimètres près), j’ai souris. Je ne crois pas aux hasard, je crois que mon amour pour les papillons a commencé bien plus tôt que je ne le soupsconnait !
    Voilà pour ma petite anecdote, je suis heureuse de la partager avec toi 🙂

  4. C’est une super idée de concours, tu vas te régaler avec toutes ces anecdotes !! Allez pour la peine je joue le jeu : Quand j’étais petite, je passais une partie de mes vacances chez ma grand mère. Elle était à la retraite mais avait tenu un bar toute sa vie. Et puis, c’est l’ancienne école tu sais : une goutte d’alcool ne tue personne, au contraire « ça désinfecte » alors que l’eau « ça fait rouiller » !! Alors j’adorais aller chez elles parce que, pour ma fête qui tombait souvent pendant mon séjour, elle faisait « péter » l’apéro !! Entre nous, comme ça, et c’était notre secret parce que maman oulala si elle l’avait su hein ^^
    Alors bien sûr, quand je revois les verres sur les photos, je peux t’assurer que ce n’était qu’une gorgée de porto. Mais qu’est-ce qu’il était bon ce goût d’interdit !! Et les petits gateaux apéro étaient toujours meilleurs à cette occasion !!
    Mamie et moi nous évoquons encore souvent cette période, entre nous : un vrai délice qui me restera toujours ! Comme sa tarte aux pruneaux… ;DD
    (tu vois, j’organisais un RDV apéro sur mon blog : comme quoi rien ne se perd, tout se transforme !!!)

    1. J’avoue que j’ai été bien inspirée. Je me régale de toutes vos petites histoires ! 🙂

      Moi, parfois, au resto, ma grand-mère me permettait de commander un apéro alcoolisé, de temps en temps. Je prenais toujours le même. Un machin aux cerises, avec un monsieur au chapeau dessiné sur la bouteille.

      Bon, elle finissait systématiquement mon verre, parce que c’était trop (alors que j’avale ça en deux gorgées, maintenant… ^^). Et je me sentais tellement « une grande fille » quand elle m’autorisait ça… 😀

      Merci de ta participation, en tout cas ! 🙂

  5. quand j’étais petite, ma mamie me préparait pour le petit-dej, du pain coupés en petits dès avec du beurre et de la confiture…et je prenais mon petit-dej devant TOM SAWYER…à la belle époque…ma mamie chérie toujours au petit soin avec moi…

  6. Une anecdote…
    Quand j’étais petite, je me calais au fond de mon lit, pleins de coussins derriere mon dos, j’alignais mes peluches sur le coté (jamais l’une devant les autres sauf si c’était une grande peluche dans ce cas une petite venait se caler entre ses pattes) et je leurs racontais des histoires… J’aime beaucoup me rapeller ces moments là, car c’est un moment d’innocence ou l’on pense que le monde est tout blanc et que la vie aussi…
    Moi c’est une anecdote, car… toutes les peluches étaient toutes ouïes, contrairement à maintenant ^^…
    Bisouss

  7. bonjour, alors moi quand j’étais plus jeune je me souviendrais toujours quand je suis allé voir pour la première fois au cinema le film Harry Potter à l’école des sorciers, j’en avais les larmes aux yeux tellement ce monde était merveilleux.
    Avoir des pouvoirs magique est un reve pour certain(e)s

  8. Quand j’etais petite j’allais à la crèche avec une petite japonaire qui repondait « aligato » lors que sa mère lui donnait sont goûter (un gâteau). Donc je m’etais mise à dire « alli-boudoire, allii-purée, alli-jambon » à ma mère lorsqu’elle me donnait quelque chose à manger !

    Merci de me suivre.

    1. Oh mon Dieu ! Super grosse a écrit sur mon blog… *moment intense de satisfaction*
      J’adooore ce que tu écris, enfin, dessines. Je suis ton blog depuis le tout début (grâce à Linecoaching). C’est un peu ton blog qui m’a donné envie de parler de mes rondeurs. Alors, lire un commentaire de toi sur mon ch’tit blog, ça m’a donné le sourire toute la soirée ! 😀

      Sinon, excellente ton anecdote. J’aurais très bien pu faire pareil au même âge.

      Merci de ta participation ! 🙂

  9. quand j’étais petite, nous sommes allés en Guadeloupe pour y vivre deux ans environ, mon père étant militaire. quand il ne travaillait pas, on allait à la plage, et un jour, mon père est parti pêcher avec son tuba, pas très loin.

    il a ramené des tas d’étoiles de mer et il m’a chargé, moi, gamine de quatre ans à peine, de les surveiller ! (ma mère étant occupée avec le bébé et ma petite soeur)

    je me plante devant le seau, rien ne bouge

    c’est fatiguant de regarder des étoiles de mer qui ne bougent pas, surtout quand on a envie de jouer avec les vagues et le sable…
    alors j’ai joué !

    mais ces chipies d’étoiles de mer, elles n’attendaient que ça ! et pfffit toutes à l’eau ! j’ai couru pour les ramasser, je me suis mise entre elles et la mer, bras et jambes écartées…
    mais une fois dans l’eau, une étoile de mer, c’est une étoile filante !!

    j’ai réussi à en sauver quatre ou cinq… quand même…

    ça te va, comme anecdote d’enfance ? et je certifie, croix de bois, croix de fer, que si je mens je vais en enfer ! je certifie que c’est vrai de chez vrai !! sur mon honneur de fille !

    belle belle journée à toi !
    mille bises
    sourire

  10. Vu que mon enfance n’est pas encore finie, je pense pouvoir me rappeler assez facilement d’un petit truc qui me serait arrivé.
    Comme j’ai parlé récemment avec mon ex de notre relation d’avant, quand on avait 10 (pour moi) et 12 ans (pour lui), qu’on était n’amoureux et qu’on était encore à l’école primaire, et que du coup, on a partagé plein de souvenirs dont lui ou moi ne nous souvenions plus (mais l’autre oui), je vais t’en partager un.
    Cette fois-ci, c’est moi qui lui ai ramené le souvenir.
    C’était la période de Noël, une semaine avant, environ. J’étais chez lui, dans la maison de sa grand-mère, et on décorait le salon pour les fêtes de fin d’année. Il a pris un pochoir (ceux avec écrit « Bonne année! » ou « Joyeux Noël! »), l’a plaqué contre la fenêtre, a pris une bombe de fausse neige et a bien tout pschitté comme il fallait. Il a retiré le pochoir, on pouvait clairement lire « Bonne Année! » sur la fenêtre. C’était joli.
    Sa grand-mère est arrivée, elle a soupiré, et elle a dit « Denis, tu sais, on fait ça pour les passants, hein?
    -Bah oui, pour leur souhaiter la bonne année!
    -D’accord. Va voir dehors, alors. »
    On est sortis, et c’est là qu’on a pu voir que bien sûr, quand on peut lire le pochoir de l’intérieur, il est à l’envers pour les passants. Epic fail.

    1. Tu es une ado, plus une enfant ! 😉

      Je crois qu’il m’est arrivé un truc similaire, quand j’étais petite. C’est très frustrant de ne pas arriver au résultat souhaité ! ^^

      Merci de ta participation, en tout cas ! 🙂

  11. Une anecdote ? Hum voyons… Il y en a une que j’adore : quand ma soeur et moi étions plus ou moins en âge de jouer aux Barbies, on faisait (entre autres hein !) des bastons de Barbies. On prenait chacune la sienne et les tapait l’une sur l’autre jusqu’à ce qu’une des deux (Barbies, toujours !) perde sa tête : elle avait perdu !
    Mais y’avait de la triche parce qu’on savait très bien lesquelles avait la tête fragile…. 😉 Que de fous-rires avec ce jeu 😛
    Et toi tu nous raconteras quelque chose ? Comme ça si tu gagnes tu te fais un cadeau à toi-même et tu es sûre de te faire plaisir, hihihi ^^

    1. Oui, promis, je raconterai quelque chose, mais je ne mettrai pas mon nom dans le petit chapeau ! 🙂

      Quelle violence avec ces barbies ! Et après, on vient nous dire que les jeux vidéos sont violents (dit la fille qui n’a jamais eu de jeux vidéos)… ^^

      Moi, je ne comprenais pas comment faire pour que les Barbies restent aussi jolie que dans les pubs… Et ça me gavait que leurs cheveux ternissent, et tout. Je croyais que c’était parce que ma maman ne m’achetait pas les « vraies » barbies. Mais, quand elle a craqué et m’en a acheté une vraie, ça a fait tout pareil… Snif ! Une grande déception de mon enfance ! Lol !

      Merci de ta participation ! 🙂

  12. Ca ne va pas être simple pour moi de trouver (je ne me souviens que de peu de choses et pas toujours des plus sympas), mais je vais essayer quand même ! Je te programmerai ça pour mardi matin, voilà !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s