Archive | février 2014

Et pourquoi pas une boutique ?

Petite poite a 9 mois et demi, et mon congé parental à mi-temps prend fin très bientôt… Cela me stresse énormément. Je ne me vois pas passer une dizaine d’heures loin de ma fille chaque jour. Je veux profiter encore longtemps de ces moments magiques avec elle.

Une amie du Rond vient d’accoucher de son deuxième bébé. Elle en est dans la même réflexion que moi.

Pourtant, on ne peut pas se plaindre. On a un job, et vu le contexte économique, c’est vraiment chouette ! Oui, mais.

Maintenant que je suis maman, j’aspire à autre chose qu’à une belle carrière. J’aspire au bonheur. A la plénitude. A la zénitude. Une belle carrière ne doit pas mettre en péril mon bonheur tout neuf et l’équilibre de ma famille. Ca n’a plus l’éclat que ça avait pour moi.

Un jour, cette amie me propose, sur un coup de tête : « et si on ouvrait une boutique ? ».

L’idée fait son chemin. Et si c’était l »idée du siècle ?

Je suis des formations de Doula et de Monitrice de portage depuis quelques mois. J’ai envie de faire des ateliers, des cercles de rencontres. Je suis très portée sur l’écologie et le développement durable. Une boutique me permettrait de fédérer tout ça en une seule réalité. Une boutique qui vendrait des articles de puéricultures et de périnatalité bio/éco, avec une arrière salle dans laquelle nous pourrions mettre en place les ateliers qui me tiennent à coeur.

La possibilité d’avoir ma fille avec moi, pendant que je travaille. La possibilité de trouver un autre équilibre dans ma vie de famille. La possibilité d’exercer dans un domaine où je peux m’épanouir.

Nous nous penchons donc très sérieusement sur la question. Débuter par une boutique en ligne pour cumuler un pécule suffisant pour faire une boutique pignon sur rue. Ou inversement, commencer par une petite boutique pour avoir un pécule suffisant pour constituer un gros stock pour une boutique en ligne ?

Quels objets choisir ? Sur quels critères ?

Je me suis dit que mes lecteurs/lectrices pourraient peut-être me donner leur avis et des pistes à explorer… 😀

Après tout, il y a plus dans plein de cerveau que dans un seul.

Et toi ? Tu verrais quoi comme article une telle boutique ?

Des ateliers de portage, pour apprendre à utiliser des écharpes de portage, des ateliers de couches lavables, des cercles de femmes, des cercles de parents, près de chez toi, ça te parlerait ? Oui ? Non ? Pourquoi ? 😀

Allaiter à 9 mois

Petite poite a 9 mois. Enfin, 9 mois et demi, déjà.

Oui, ça va vite !

Et je l’allaite « toujours ». Pour notre plus grand bonheur (je ne vous raconte pas comment elle est heureuse d’être passée à travers une vilaine grippe) (même si elle ne le sait pas).

Je commence, depuis quelques mois, à entendre des réflexions sur cet allaitement qui devient « long » (nan, mais, 9 mois, quoi).

C’est dingue comme, dans notre société, allaiter les premiers mois est presque une obligation. Mais devient « indécent » après 6 mois.

Pourtant ma fille n’est encore qu’un bébé. Qu’est-ce que ce sera quand elle sera un bambin ? (Oui, parce que je compte l’allaiter jusque là).

Alors, je me blinde. Je me protège des regards désagréables et des remarques douteuses.

Et mis à part ça, ça fait quoi allaiter un bébé de 9 mois ?

Et ben, c’est chouette.

On a passé l’étape « je ne comprends pas comment ça marche » (tant la mère que l’enfant). On profite, tout simplement.

Bébé peut téter dans n’importe quelle position (surtout les plus acrobatiques, sinon, c’est pas drôle).

La lactation est bien mise en route. Certains jours, bébé tète plus d’autres moins, sans que les seins ne soient engorgés ou en manque de lait.

Ca reste super pratique pour les sorties (pas besoin de se casser la tête pour emporter bib’, eau et lait en poudre). Si une sortie s’éternise, pas de stress ! On dégaine le néné ! ^^

Ca reste méga-over-super pratique pour calmer bébé (elles font comment les mères qui n’allaitent pas ?).

C’est parfois un moment d’échange intense, parfois un « bête » repas, parfois un « en-cas » rapide. Mais, ça crée des liens forts et de chouettes souvenirs.

Ce qui est chouette, à cet âge-là, c’est que les bébés mangent aussi d’autres aliments. Donc, c’est super facile de le faire garder pour une petite sortie ! Pas besoin de tirer son lait ou de dégeler la réserve : bébé mange des compotes, des purées, mais aussi, des repas en morceaux, du pain, des biscottes, des biscuits, bref, de tout ou presque.

Après avoir surmonter quelques difficultés au début, je suis heureuse d’avoir pu maintenir ce lien si fort qui me fait du bien.

Et toi, maman ? Tu allaites ? Tu le vis comment ?

 

Allô Docteur ? Je suis malade… Et maman d’un bébé malade !

Voilà que j’annonce mon retour et que la grippe me foudroie…

Jusque 39.5°C de fièvre, ma gorge en feu, mes ganglions super gonflés, des courbatures partout, enfin, tout le bataclan, quoi.

Tout ce dont j’ai besoin, c’est de repos.

Oui mais…

Il se trouve que j’ai un bébé.

Un merveilleux bébé de 9 mois (déjà).

Un merveilleux bébé de 9 mois qui m’a refilé ladite grippe…

Tu vois où je veux en venir ?

Comment tu veux te reposer quand tu dois gérer un bébé malade, qui réclame sa maman pour se rassurer ?

Le Rond a pris congé pour m’aider. Mais, à part changer les couches (je ne pourrais pas marcher avec un bébé en main, tellement je me sens faible) et faire le ménage (en même temps, c’est déjà lui qui gère la plupart des trucs), il ne peut pas faire grand chose. Mais, sa présence me rassure.

Le plus difficile, c’est que ma puce pète la forme, en fait ! Le seul signe qu’elle lutte contre un virus est sa température qui joue au yoyo et le fait qu’elle ait besoin d’être, à nouveau, si proche de moi…

Pour le reste, elle va super bien !

Pourquoi on peut pas avoir la grippe comme eux ? Pourquoi chez nous, adultes, ça se transforme en truc immonde où tout te fait mal et où tu as juste envie de te blottir sous ta couette ?

Je hurle à l’injustice ! Na !

(Cela dit, je préfère que ce soit dans ce sens-là que dans l’autre… Je ne suis pas sure que je supporterais de voir mon bébé souffrir autant).

Allez ! Je file ! J’ai un nez à moucher ! 😉