Journal de grossesse – Jour J – 16

Cher Petit pois,

Te voilà toujours au creux de moi. Tu commences à être légèrement serré, non ? En tout cas, pour ma part, je n’arrive plus à trouver de position dans laquelle je nous sente à l’aise tous les deux.

Je regarde mon ventre s’arrondir chaque jour un peu plus. Et je me dis que peut-être, aujourd’hui, tu trouveras qu’il est temps de sortir de ta caverne.

Chaque soir, je regarde ma chambre. Et je me dis « peut-être que c’est le dernier jeudi (remplace par le jour qui convient) de ma vie que cette chambre verra dormir deux êtres et non trois ».

Te dire que j’ai hâte que tu sois là serait un euphémisme. Je meurs d’envie de te rencontrer, de voir ta petite bouille, ton petit nez, tes petites mains, tes petits pieds. Je meurs d’envie de découvrir ton sexe et de te donner un prénom. Je meurs d’envie de partager cette découverte de toi avec ton père.

Te dire que j’ai peur de ta naissance serait un nouvel euphémisme. Je suis terrifiée à l’idée que tu vas traverser mon corps, d’une façon ou d’une autre, pour voir le monde pour la première fois. Je suis terrifiée à l’idée de la douleur. Je suis terrifiée à l’idée de l’aiguille dans mon dos ou dans mon bras. Je suis terrifiée à l’idée de ne pas être à la hauteur. Je suis terrifiée à l’idée de ne pas t’aimer comme tu le mérites.

Entre tout ça, tu es là. Et tu dois sentir tout ceci très confusément.

Sache, pourtant, que malgré tout ce que je viens de dire, je t’aime. Même si tu viens en retard. Même si je dois subir une césarienne. Ou une péridurale. Ou une déchirure. Ou une épisiotomie. L’important, c’est que tu viennes en bonne santé. Même si tu viens trop tôt. Même si tu es gros. Ou petit. Même si j’ai peur. Même si j’ai mal.

Et oui, tu apprendras très vite que je ne suis pas à une contradictions près ! 🙂

La gynécologue reste évasive quant à ta venue au monde. Elle parle d’un accouchement sans doute un peu à l’avance. Elle parle de déclenchement. Elle parle de radio pelvi-je-n’ai-pas-retenu (pour s’assurer que mon bassin et ton corps sont compatibles). Elle parle, surtout, de respecter mon envie de te faire naître de manière naturelle, tout en s’assurant que nous sommes tous les deux en sécurité.

Mais, elle parle d’un bébé en pleine forme, avec un coeur qui bat bien. D’un bébé qui n’est pas trop gros, mais, très grand. D’un bébé qui n’est donc pas obèse ou qui ne souffre pas de mon diabète (par ailleurs inexistant). Mais, d’un bébé qui est « programmé » pour être grand. Tout comme son père, d’ailleurs.

Par crainte, j’ai testé des méthodes pour te faire venir. J’ai listé des trucs à faire. Je prends des gouttes homéopathiques. Je bois des tisanes de framboisier.

Mais, je me dis aussi que tu décideras toi-même du meilleur moment pour pousser ton premier cri.

Sache que de notre côté, ton père et moi sommes fin prêts : ton lit, ton berceau, ta poussette, ta table à langer, ta commode, ta garde-robe, ton maxi-cosy, tout est là. Et franchement, vu les parents têtes en l’air et bordéliques que tu te tapes, c’était pas gagné ! 😉

J’ai même les produits de soin et différentes tenues ! la méga classe, quoi !

Allez, Petit pois, prends soin de toi et ne tarde pas trop à venir. Nous sommes impatients de te rencontrer ! 🙂

Publicités

12 réflexions sur “Journal de grossesse – Jour J – 16

  1. Et si je te disais que nous aussi on a hâte de lire la bonne nouvelle !
    Je te lis depuis un moment même si je ne commente pas souvent mais à chaque fois tes absences m’ont fait craindre ou le pire (en début de grossesse) ou le meilleur (ces derniers jours)…
    Tu arrives bravement au bout, Petit Pois quel qu’il (ou elle ? vous ne savez vraiment pas ?) soit va vous ravir et il a bien de la chance de naitre avec des parents comme vous !
    Plein de bonnes choses pour vous trois !
    Une des bonnes fées du blog….

    • Hihi ! J’ai beaucoup aimé ton joli commentaire ! 🙂

      Je ne suis plus très assidue au blog, parce que depuis mon portable, c’est moins pratique… Mais, Petit pois est toujours bien au chaud… 🙂

      Des bisous

  2. Je vais parler en vieille dame : et la pleine lune, c’est quand ? Car en général c’est le branle-bas de combat dans les maternités ces jour là ou bien la nouvelle lune et c’est la semaine prochaine, je crois. Allez bises. Tu vas voir tout va bien se passer.

  3. Super touchant ton post ^^
    Vous devez avoir tellement hâte 🙂 (seulement après 4 mois d’attente, la hâte est là alors au bout de 8 mois et demi, j’imagine même pas hé hé)

  4. Je n’aime pas trop donner des conseils mais j’ai vécu la même chose que toi pour mon premier et je ne peux que te conseiller une chose : arrête de penser qu’il va arriver en avance ou qu’en faisant ceci ou cela ça le fera venir plus vite, il viendra… quand ce sera le moment ! Je me suis focalisée là-dessus pendant toute la fin de ma première grossesse et il est né avec 2 jours de retard. Du coup, pour n°2 j’ai préparé la valise au milieu de la nuit parce qu’elle est née avec 8 jours d’avance ! C’est la nature qui décide 😉

    • Haha ! Le coup de la valise de dernière minute, c’est bien mon genre aussi, tiens ! :p
      (d’ailleurs, j’ai totalement fini la mienne hier seulement… Heureusement que Petit pois n’est pas venu trop tôt… :p)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s