Le prénom

prenom

Non, je ne vais pas te parler du film (quoi qu’il m’ait bien plu). Je vais te parler de ce choix épineux du prénom de ton futur bébé.

Toi, nullipare (ou en phase de devenir primipare), tu crois naïvement que le plus épineux sera de trouver un compromis avec ton ou ta chéri(e) sur LE prénom que vous kifferez tous les deux.

Et là, je t’arrête tout-de-suite. Cela pourra être le pire problème à gérer à condition que tu respectes une règle simple (mais efficace) : n’en discuter qu’avec le ou la chéri(e) en question. (Remarque, si t’es célibataire, le même conseil peut s’appliquer et ça réduit d’autant les prises de tête).

Si tu prends le risques d’en parler avec d’autres autour de toi, tu prends le risque d’entendre :

– Tata Fernande t’expliquer à quel point « Chloé », c’est vulgaire. Il n’y a même pas une sainte qui porte le même prénom.

– Grand-Père Râleur te sermonner sur la lignée de la famille du Rond, et que si l’on suit l’arbre généalogique de la famille depuis 1675, il n’y a qu’un seul prénom que l’on peut donner, c’est « Virgile » (et d’ailleurs, tâche que ce soit un garçon, hein).

– Beau-père t’expliquer que lui aussi va bientôt (re-)devenir Papa et qu’il a déjà choisi les prénoms avec sa nouvelle copine. « Benjamin » et « Alice » sont donc réservés et tu es priée de trouver autre chose, si l’envie te prenait de donner ces prénoms-là.

– Collègue farceur (mais sérieux) te dire que « Violette », c’est le comble du ridicule. Mieux vaudrait que tu aies un garçon et qu’il s’appelle « Archibald », parce que ça, c’est un prénom qui a de la classe.

– ta mère prononcer le prénom « Arthur » (ce qui te donnera envie de ne jamais prénommer ton fils ainsi)(du coup, ça, c’est peut-être pas plus mal, parce que tu n’es pas sûre que tu aurais pu supporter d’entendre ce prénom à ce point déformé à chaque visite maternelle).

– ta copine t’interdire de donner le prénom de ton choix, « Capucine », parce que c’est justement celui qu’elle a décidé de donner un jour à sa fille, si jamais elle en a une, et que, tu comprends, elle a décidé ça quand elle avait trois ans, alors, s’il-te-plaît, change d’idée.

– Tonton Marcel te démontrer que « Romain », c’est un adjectif, pas un prénom, qu’importent ce que disent les gens. « Et pourquoi pas « Charmant », alors, tant que tu y es ? » (Et bien, oui, pourquoi pas ?)

– la voisine te donner plein d’idées de prénoms et qu’elle serait super touchée si tu en choisissais un de sa liste.

– Oncle Ben t’exhorter, outré, de ne pas lui enlever toutes ses chances de réussir dès la naissance en l’appelant « Célestine ».

La liste ci-dessus n’est pas exhaustive mais tout est réel (si, si ! J’ai même pas changé les prénoms en question).

Bref, à écouter tout le monde, tu n’appelleras tout simplement pas ton enfant. A la maison communale (mairie), tu diras à l’agent « non, on a décidé de ne pas donner de prénom, Petit pois, c’est bien finalement ».

La réponse parfaite à la question « alors, vous avez déjà décidé du prénom ? », c’est « non.. Tu sais comment on est, on fait toujours tout à le dernière minute. Mais, on a décidé de ne pas se prendre la tête, on verra à la naissance du bébé, quand on découvrira sa bouille. On aura peut-être une inspiration ».

Et hop ! Pas de questions relous sur « Allez, mais, dis-moi, s’il-te-plééééééééééé », ou « t’es nul de pas le dire ». Pas de remarques blessantes sur « beurk, ce prénom est vraiment trop laid » alors que c’est ton coup de coeur. Pas de dialogue absurde où on te propose une série de prénoms et où l’autre attend une réponse à l’issue de la discussion.

Advertisements

13 réflexions sur “Le prénom

  1. Nous ici j’ai décidé d’un commun accord avec moi même de ne même pas dire le sexe du bébé donc du coup le prénom je ne donne même pas une piste. Il y a trop de remarques débiles autour du choix des parents. Le tout est quand même de réfléchir à son choix sans handicaper l’enfant par une imagination trop débordante ( j’ai vu Antoine écrit Entwane…)

  2. Ma belle-soeur n’a jamais voulu nous dire le prénom de sa fille quand elle était enceinte, et elle a bien fait ! On a tous trouvé ça affreux, d’autant plus qu’elle avait un chien dont le nom était vraiment ressemblant avec le prénom choisi ! Maintenant, on s’y est fait, et au final, c’est un prénom comme un autre (faut juste bien penser à pas faire un lapsus affreux avec le chien !!).
    Bref, du coup, si j’étais enceinte, je crois que je ne dirais vraiment pas le prénom de mon enfant, pour ne pas être influencée, mais aussi pour avoir le choix de changer d’idée après avoir vu le bébé. T’imagine s’il n’a pas du tout la tête du prénom ?!

  3. Le copain de la soeur du Chti jouait sur le même principe, il disait Frénégonde, Gertrude etc. (les pauvres filles qui portent ce prénom, tout le monde se fout d’elles). Puis un jour elle nous a dit qu’on devinerait jamais le choix (et naturellement le Chti a trouvé direct xD).
    Moi j’étais pas DU TOUT emballée une fois qu’on m’a dit que Lana à l’envers c’était anal. Ça craint quand même, j’avais trop peur de sortir une connerie… Et petite nièce est arrivée et maintenant ça me fait plus bizarre, elle est Lana comme il y a Aude et Hugo, mes trois petits blondinets chéris 🙂

    Pour nos enfants, on avait dit avec le Chti David et Gaelle, j’en ai parlé à ma mère qui m’a dit que David ça risquait de poser problème avec les antisémites vu que ça fait prénom juif 😄 Et pour Gaelle c’était mon choix en l’hommage d’une amie décédée, et finalement j’hésite c’est un peu glauque (ouais je me prends la tête sur des trucs trop con alors que je suis même pas enceinte ! Mais c’était pour dire que je compatis ^^)

    Encore un mois avant de savoir 🙂

    • C’est clair que le prénom, on s’y habitue ! C’est comme quand tu rencontres une nouvelle personne. Au début, un prénom bizarre, tu tiques (genre Clitorine, ça fait vraiment spéc’ au début…). Puis, ça devient un prénom comme un autre !

      Avec le Rond, on avait décidé de prénom masculin depuis longtemps et c’est finalement là-dessus qu’on bute le plus, parce qu’on a tous les deux changé d’avis ! ^^

      Vu mon retard, plus que deux semaines avant de savoir… 😀

  4. Quand ma grande soeur était enceinte, elle a gardé le prénom de ses enfants secret jusqu’à la naissance, et j’ai trouver sa SUPER NUUUL !! Maintenant que c’est moi qui suis enceinte, bah j’ai simplement fait la même chose qu’elle !! Justement pour éviter d’être influencé. La seul personne qui connais le prénom est la future marraine. Et lorsque les gens insiste pour connaitre le prénom, on répond que si ça avais été un garçon il se serait appelé Johnny mais comme c’est une fille elle s’appellera Madonna !! Ca fait beaucoup rire les gens autour de nous et c’est sympa !! Maintenant le plus dur c’est de ne pas se vendre nous même par erreur.
    Mais beaucoup font ainsi maintenant, et garde le prénom secret pour éviter les scènes que tu nous décris si bien !!

    • Mdr ! C’est clair que, de l’extérieur, ne pas savoir le prénom, c’est archi-nul !

      Mais, de fait, quand on le vit, on comprend pourquoi ! 😀

      Johnny et Madonna, c’est sympa ! 😀

  5. Chouette cet article, pathétique pour certaines « leçons » données, mais il faut de tout pour faire un monde ! Comme je te le disais, j’ai eu la même réflexion que tu as eu pour Célestine, c’est pas joli-joli de dire ça à une future maman, et on se trouve bien c** quand ledit prénom est finalement gardé ! (et toc, nomého). Cela m’a donnée une leçon de dévoiler le prénom (rien qu’à mes parents et à mon frère, t’imagines si j’avais dit à tout le monde ! Déprime assurée) et si bb2 il y a un jour, le prénom ne sera pas révélé avant la naissance, c’est certain, comme ça bonne ou mauvaise surprise pour les uns et les autres : ils en feront ce qu’ils voudront, ils seront sur le fait accompli et n’oseront pas, je l’espère, se permettre de réflexions déplacées, parce qu’une fois que bb est là, c’est un peu comme l’insulter en live quand même ! Bonne fin de grossesse, profite à fond !!! bisous

    • Je suis quasi certaine qu’une fois que bébé est là, on n’ose plus faire de remarques ! 😉

      Pour Petit pois n°2, je ne parlerai pas de prénom du tout non plus ! 🙂

  6. tout le monde a un avis à donner, mieux vaut les mettre devant le fait accompli 🙂
    nos amis, devant l’insistance d’une des futures grands-mères, ont décrété que leur gamin s’appellerait réginald. ça n’a pas fait rire la future grand-mère mais beaucoup nos amis qui du coup ont mis réginald en deuxième prénom (en vrai il s’appelle benjamin). et maintenant c’est rebelotte pour trouver le prénom de leur fille à venir… casse-tête….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s