Quand ton corps te rappelle à l’ordre

femme-enceinte2

Tu es enceinte, un peu fatiguée, mais, c’est bon, hein ! T’es pas malade, non plus.

Alors, tu fais tout comme d’habitude : tu dors peu, pour terminer le film du soir ou le super jeu avec chéri-chou; tu travailles; tu vas courir à gauche et à droite pour récupérer divers documents; tu fais ton shopping de Noël; tu sors de temps en temps avec tes amis, …

Bref, ta vie continue.

Puis, une nuit, tu sens une drôle de sensation, dans ton ventre. Ce n’est pas douloureux. C’est juste « bizarre ». Tu caresses ton ventre et tu te rends compte qu’il est tout dur. Partout où tu sens le bébé, d’habitude.

Tu alignes les trois neurones qu’il te reste dans la cervelle et tu fais très vite le lien : ça doit être des contractions…

Tu ne t’inquiètes pas trop. Ca fait pas du tout mal. D’ailleurs, si c’est ça, avoir des contractions, d’un coup, ça te fait moins peur d’accoucher.

Le lendemain, les contractions sont toujours bien présentes. Toujours aussi peu douloureuses mais parfois gênantes.

Tu passes la journée à marcher. D’abord pour chercher ton diplôme (après trois ans, quand même, c’est bien). Puis, pour le déposer à ton futur boulot. Ensuite, pour faire ton shopping de Noël, avec ta soeur.

Et au fil de la journée, ces fichues contractions ne s’arrêtent pas et deviennent de plus en plus désagréables. Toujours pas douloureuses, mais, franchement désagréables.

Tu appelles ta mère, qui te rassure : « Cours vite aux urgences, c’est pas du tout normal d’avoir des contractions. Tu dois être en train d’accoucher ». Tu flippes un peu, parce qu’elle a eu 6 gosses, quand même. Elle doit savoir de quoi elle cause. Pourtant, dans le livre sur la grossesse que tu as parcouru, un peu stressée, dans les rayons d’un magasin de bébé, tu as bien lu que c’était normal et que ça pouvait arriver.

Puis, tu vois ta belle-maman. Qui te dit que ton corps t’envoie un signal : tu dois te reposer.

Tu décides de lui faire confiance. Après, tout, tu sens bien le bébé bouger, c’est désagréable et pas douloureux. Ca ne doit pas être grave.

N’empêche que ta mère t’a fichu un sale stress. Tu ne dors pas de la nuit.

Au matin, ton ventre est tout endolori de courbatures et les contractions sont toujours présentes.

Tu pleures un bon coup.

Puis, tu appelles ton médecin généraliste. Qui te conseille d’aller faire un contrôle gynéco. Parce que ce n’est pas grave, c’est normal, mais, ça ne devrait pas durer aussi intensément et aussi longtemps, surtout à 21 semaines.

Tu files sous la douche (faudrait pas que ton médecin te voie toute sale). Puis, tu coures aux urgences, parce qu’on est samedi.

On te pose un monitoring. Et tu vis les 30 minutes les plus calmes de ces 48 dernières heures ! Pas une seule fucking contractions !

Heureusement, les médecins te prennent au sérieux et font, malgré tout, un bilan complet.

Un toucher vaginal pour mesurer le col (enjoy), une échographie vaginale pour vérifier que tout est bien fermé et une écho ventrale pour voir bébé. Qui bouge. A grand renfort de coups de pieds.

Une analyse d’urine est faite, alors que tu assures les médecins que ça ne peut pas être ça : tu as terminé ton traitement la veille contre une infection urinaire.

Puis, le verdict tombe : l’infection est plus coriace que prévu et ta vessie est enflammée, ce qui déclenche les contractions.

Voilà, voilà.

Au menu des prochains jours : dodo, médicaments contre les contractions, antibiotique et désinfectant urinaire. Le tout arrosé des dernières heures de travail à ton futur ancien job…

Moralité : parfois, il faut savoir écouter son corps !

 

 

 

 

 

Advertisements

10 réflexions sur “Quand ton corps te rappelle à l’ordre

    • C’est quand même vraiment pas drôle ! D’un côté, on a pas envie de boire, parce qu’on passe sa journée à faire pipi (enfin, surtout la nuit), d’un autre, si on boit pas assez, on se chope une infection ! Snif !
      J’espère que tu vas mieux ?

  1. Repose toi bien, tu tiens l’bon bout ! Je sais ce que c’est que d’avoir des contractions gênantes pendant des jours… En plus en période de fin d’année ça tire sur la couenne, normal. Allez courage et enjoy ta grossesse 🙂 Des bises

  2. C’est vrai que tu enchaînes en cette fin d’année… les derniers jours d’un boulot ne sont jamais les plus simples + Noël + le bébé… repose toi bien en tout cas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s