N’avoir connu qu’un seul homme

Avant de connaître mon mari-chéri, Monsieur Le Rond, j’ai eu quelques « aventures », entendez par là quelques bisous échangés lors de soirées arrosées.

Rien de sérieux. Aucune histoire qui me donne envie de construire quelque chose.

Je crois surtout que j’avais besoin de digérer certaines choses de mon enfance avant de pouvoir passer le cap d’une relation intime.

Quand j’ai rencontré Monsieur Le Rond, je n’avais encore jamais eu de relation sérieuse.

J’avais 23 ans (presque 24) et me sentais fin prête à vivre ma vie. Et puis, surtout, je me sentais bien auprès de ce garçon.

Très vite, j’ai eu envie de passer à l’étape supérieure. Ca l’a un peu stressé, il faut avouer. Il savait qu’il serait le premier et il ne voulait pas me « voler » ce moment.

Mais, moi, je me sentais prête et j’en avais envie.

On n’a pas brûlé les étapes pour autant. On a fait les choses petit à petit, soir après soir. Il voulait prendre son temps. Et j’aimais bien ces « étapes » de découverte.

Puis, un jour, on a passé le cap. Je me suis sentie différente et pourtant toujours la même.

Je « L »‘avais fait. Je veux dire, moi quoi !

Très vite, j’ai dormi chez lui, lui chez moi. On dormait ensemble au moins trois nuits par semaine (c’était même notre chanson) puis quatre.

Lors des examens, ses parents m’accueillaient chez eux, pour vivre une « vie de famille » et étudier tranquillement. Ces périodes s’étendaient également aux vacances et aux week-end.

Quand mes études se sont finies, un peu plus d’un an après notre rencontre, nous décidions d’emménager ensemble. Il voulait quitter ses parents, j’avais besoin d’un appartement (je vivais dans un logement de l’Université).

Puis, nous nous sommes mariés, avons acheté un appartement et allons, bientôt, devenir parent.

Si tout continue sur cette lancée, il sera le seul homme à avoir partagé mon lit et mon intimité.

Parfois, ça m’effraie un peu et je me demande si c’est une bonne chose. Parfois, j’ai envie de savoir comment ce serait avec quelqu’un d’autre. Et puis, parfois, je me dis que j’aurais été bête de renoncer à tout cet amour pour « voir ailleurs » et découvrir quoi ? Que l’herbe n’est pas plus verte ni plus gouteuse ?

Même si ce choix peut paraître étonnant à l’heure qu’il est, je ne le regrette pas car je sais que je l’aime et que je me sens bien avec lui, et finalement, c’est tout ce qui compte, non ?

Advertisements

14 réflexions sur “N’avoir connu qu’un seul homme

  1. En effet, il est tentant de se dire qu’on a peut-être tort de ne pas aller voir comment c’est ailleurs avant de s’engager, mais quand on a l’impression d’être avec le bon, pourquoi risquer de tout gâcher pour aller trouver des hommes qui ne nous correspondent pas? 🙂
    Longue vie à votre couple !

  2. Marrant je me suis déjà posé la même question parfois !!! Le Chti est mon premier et je suis sa première, on a découvert ensemble l’amour, le sexe, la vie en couple, la belle-famille, etc. Mais je me pose plus la question par curiosité et dans le sens de ma normalité, est-ce que ce qu’on fait, comment on vit ensemble, est comme ça dans les autres couples aussi ? Ou est-ce que l’on est bizarre ?
    Mais au fond je m’en fiche d’être normal ou non, je suis heureuse d’avoir connu le bon dès le premier coup et de ne pas avoir connu l’aigreur des séparations, la lassitude du célibat, etc. Mon Chti, c’est mon mien et on découvrira le reste de notre vie ensemble… Tout du moins je l’espère et le souhaite ! Comme je vous le souhaite à tous les deux et pour ton petit pois 😀

    • C’est chouette toutes ces histoires en commentaire, avec des couples qui sont les « premiers amours » ! C’est plein d’espoir tout ça et tellement loin des clichés ! J’adore !

      Je me pose les mêmes questions que toi. Mais, comme toi, au fond, je sais que ce n’est pas là l’important !

      Moi aussi, je te souhaite de passer le reste de votre vie ensemble et heureux ! 🙂

  3. Si le premier est « le bon », eh bien qu’est ce qu’on y peut? On va pas se forcer à quitter la personne sous prétexte qu’on n’a pas encore vécu assez d’histoires foireuses… 10 ans cette année que je suis avec mon amour de lycée, 1 fille de 3 ans et un bébé pour décembre! Si on m’avait dit ça en première…

    • Je suis assez d’accord avec toi, mais certaines copines m’avaient quand même dit de le quitter avant de trop m’attacher parce que « ça ne durerait pas », vu que c’est le premier…

      C’est clair qu’à ta place, je n’y aurais pas cru ! Pourtant, tu as bien fait d’oser, visiblement ! 😀

  4. mon beau-frère a été le premier pour ma soeur, ça fera bientôt 20 ans qu’ils sont ensemble, 17 ans qu’ils sont mariés, 2 filles magnifiques et toujours heureux!
    je ne pense pas que ça soit un choix, si le premier est le bon tant mieux en fait! et beaucoup de bonheur à vous 2 (et demi) 🙂

    • J’adore ce commentaire, Unicks ! Ca fait du bien de lire quelqu’un qui ne nous dit pas « oh, mais un premier amour, ça ne dure jamais ! Tu ne devrais pas l’épouser/acheter/faire un bébé avec lui »…

      Et tu as raison, ce n’est pas un choix, c’est juste la vie qui nous a guidé l’un vers l’autre et c’est tant mieux ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s