Interdire le tabac ?

Faut-il interdire le tabac dans les lieux publics ?

 

La débat se pose un peu partout en Europe.

Certains pays, dont la Belgique, ont déjà interdit le tabac dans les restaurants et autres lieux publics clos (bars, boîtes de nuit, etc.). Et ce premier pas a déjà fait couler beaucoup d’encre. Alors, l’interdire totalement, le sujet est tabou.

Je ne suis pas législateur. Je ne suis pas député ou ministre. Je me contenterai donc de donner mon avis, sans prétention aucune.

Pour ma part, je suis pour une telle interdiction.

J’entends bien les arguments qui consiste à invoquer la liberté, en l’occurrence, celle de fumer.

Mais, je ne peux m’empêcher de rétorquer à ça : qu’en est-il de MA liberté de ne pas fumer.

Le problème, en réalité, n’est pas tant qu’il y ait des gens qui fument. Mon chéri fume et je le tolère très bien.

Le problème est que certaines personnes ne sont tout simplement pas respectueuses.

Mon chéri, par exemple, ne va pas fumer à côté de gens, sous l’abri-bus. Non, il va aller un peu à l’écart (bon, pas à 10 kilomètres, non plus, mais un peu à l’écart). Il ne va pas fumer à côté d’un enfant ou d’une femme enceinte.

S’il allume une cigarette et qu’il voit que sa fumée dérange, il n’attend pas une remarque pour se déplacer et faire en sorte que sa fumée ne file pas droit sur la tronche des gens.

Il n’allume pas sa cigarette en plein milieu de l’escalator ou encore juste devant les portes. Non, il attend d’être un peu plus loin. Histoire que les autres (fumeurs et non fumeurs) n’aient pas à subir son envie de clope.

Évidemment, si tout le monde agissait ainsi, je ne comprendrais pas pourquoi il faudrait interdire la cigarette en public. Après tout, si t’as envie de t’encrasser les poumons, c’est bien ton droit. Moi, je m’encrasse bien les artères avec mes kilos en trop.

Mais, ce n’est pas le cas. Les gens sont irrespectueux. Et ce sont les fumeurs dits passifs qui trinquent.

Au-delà de ça, me vient un deuxième argument.

C’est celui du coût pour la société de la consommation de cigarettes.

Certes, les taxes sont une rentrée financière conséquente pour les États. Mais, les coûts en matière de sécurité sociale semblent dépasser les bénéfices. C’est con.

Dans cette optique, je peux comprendre que l’État décide d’interdire cette substance qui n’apporte rien à quiconque mais qui est nocive pour la santé.

Attention, je ne suis absolument pas pour un système qui fasse payer plus celui ou celle qui fume. La sécurité sociale est une avancée profonde de notre société, et pour rien au monde, je voudrais revenir dessus.

Pour moi, si t’as une maladie, la collectivité t’aide.

Mais, si la collectivité doit payer beaucoup pour une (ou des) maladie(s) due(s) à la consommation d’un produit, alors, il est normal qu’elle puisse l’interdire. Dans la même veine, je ne suis pas opposée aux surtaxes sur la malbouffe. Pour autant que la nourriture saine soit accessible à toutes les tranches de la population. Parce qu’il n’est pas normal que seule la malbouffe soit accessible aux petits porte-feuilles et que ce soit cette malbouffe-là qui soit taxée. Mais, il s’agit là d’un autre débat.

Toujours est-il que je suis pour l’interdiction du tabac.

Parce que c’est mauvais pour celui qui consomme mais aussi (et surtout) pour celui qui ne consomme pas et qui subit les incivilités des fumeurs sans-gênes (donc, pas de tous les fumeurs, mais de ceux sans respect/éducation).

 

Et toi ? Pour ou contre ? Et pourquoi ?

Advertisements

10 réflexions sur “Interdire le tabac ?

  1. Je suis pour, pas pour une interdiction totale, mais dans les lieux publics intérieurs ou extérieurs, oui. Je ne supporte pas la fumée, et je trouve cela intolérable de fumer quand je ne le souhaite pas….! Je me rappelle d’un pote qui m’avait dit qu’il ne viendrait jamais chez moi parce qu’on ne fume que sur le balcon, grand bien lui fasse, je fais encore ce que je veux non mais oh !

    • Ah, ben, plusieurs amis de mon chéri ne viennent jamais chez nous pour cette raison.

      Tu comprends, chez nous, c’est pas cool, on ne fume pas à l’intérieur, tranquille. Même pas un petit joint (alors, que bon, l’odeur du joint, c’est agréable, non?). Hum !!!

      Pour moi, je m’en fiche, ce ne sont pas mes amis, même si je les apprécie. Mais, pour mon chéri, c’est vraiment moins sympa… 😦

  2. J’avais déjà fait un article là dessus et tu verrais que je pense EXACTEMENT PAREIL !
    Dans la famille de mon copain, c’est l’horreur : ils fument tous à table et à l’intérieur. Déjà, je n’arrive pas à respirer, ensuite je n’arrive pas à profiter de ce qu’on me sert à manger, et puis en plus ça m’encrasse les poumons autant qu’à eux, et enfin, je pue la merde (la clope, pardon), dès que je sors de chez eux. Quand on leur demande si on compte pour du beurre, ils nous parlent de liberté, tout ça. Ils fument partout, et ça ne les gêne pas. Mais merde, comme tu le dis, nous avons droit à la liberté de respirer, de ne pas niquer nos poumons par la faute de ces fumeurs irrespectueux, et surtout, ils ont décidé de consommer cette drogue, mais PAS NOUS, et pourtant nous y sommes obligés lorsqu’ils nous envoient leur fumée dans la tronche en pleine rue.
    Non, honnêtement, je suis juste complètement POUR. C’est un sujet qui me rend furieuse parce que je subis depuis petite et venant de diverses personnes le mode sans gêne des fumeurs :/

    • Je crois que je ne mangerais plus chez eux. Bon, j’admets aussi que je suis asthmatique (à l’effort, mais ça peut venir vite) et que je me sens donc rapidement étouffée par les odeurs de tabac.

      Quand on pouvait fumer dans les resto, je réfléchissais à deux fois avant d’accepter d’aller manger dehors. Maintenant, plus (sauf budget, mais c’est une autre question). Mais, ce serait pareil chez le gens. Je n’ai aucun plaisir à manger (fut-ce un délice 5 étoiles) quand la pièce est enfumée. Beurk !

      Ma famille fumait, avant, mais jamais pendant le repas. Depuis, ils ont tous arrêtés (ouf) mais le respect était quand même là !

  3. Moi je suis pour l’interdiction de fumer dans les lieux publics, y compris extérieurs. Après, interdire, je trouverais ça bien mais comme dit au dessus, ça n’empêcherait pas les gens de fumer.

    Effectivement, si tout le monde était comme ton mari, ça ne poserait pas de souci. Je deviens très intolérante envers les fumeurs, parce qu’ils sont super irrespectueux, comme tu le soulignes. Mégots par terre, y compris dans les bac à sable des gamins, sur la plage, dans les parcs (ça côtoie les merdes des clébards, c’est génial).
    et quand tu vas au resto, tu es obligée d’aller à l’intérieur, sinon tu risques de te prendre la fumée des gens. C’est chiant.
    Et pour moi c’est clairement une entrave à la liberté de ceux qui ne supportent pas la fumée (c’est à dire 90% des gens, fumeur ou non, d’ailleurs!)

    • Non, mais les mégots dans le bac à sable, je ne comprends franchement pas quoi ! 😦

      Et oui, mon chéri ne supporte pas facilement la fumée des autres, alors qu’il fume lui-même. Donc, quand il n’a pas envie de fumer, ça l’emmerde aussi que quelqu’un lui impose sa clope… Comme quoi, ça nuit vraiment à la liberté de tous !

  4. Ben franchement, cette lutte anti-tabac commence à me gonfler. Interdictions diverses, augmentations, taxes, images à vomir, paquets indifférenciés… On dit que c’est super nocif, d’accord, alors qu’est-ce que ça fout en vente libre ??? Je trouve ça hypocrite à la longue.
    Je ne sais plus quel pays à décidé d’interdire le tabac à la vente pour les personnes nées à partir de telle date : cela interdit aux jeunes de commencer à fumer, et permet à ceux qui ont commencé de continuer s’ils le souhaitent. Je trouve que c’est une décision courageuse et logique.
    Alors on va me dire ouiiii mais si on interdit, va y avoir des tas de trafiquants, des ventes de produits qui sont encore pires, on pourra plus contrôler ce qu’il y a dedans. D’accord, mais à ce compte-là, on autorise tout…
    Donc je serais encore plus à fond que toi, interdire dans les lieux publics non, interdire carrément partout, e basta

    • Ca ne transparaît pas dans mon billet, mais je suis assez pour l’interdiction totale de la clope (et du cannabis).

      A force de tout « accepter », j’ai la ferme impression que les jeunes en besoin de rébellion se tournent plus facilement vers des drogues plus fortes, puisque celles dites douces sont normalisées et acceptées… Un réel danger quoi !

  5. je ne suis pas pour l’interdiction du tabac. interdire une chose n’a jamais arrêté les gens à le faire quand même. interdisons l’alcool aussi alors étant donné que les gens bourrés sont aussi irrespectueux et sont parfois plus dérangeants que les fumeurs. dans les lieux publics clos, je suis contente que ça soit passé mais dans un lieu public ouvert, c’est l’humain qu’il faut éduquer. lui enlever son « jouet » n’est pas la solution. et puis si la fumée me dérange, c’est aussi bien à moi qu’au fumeur de bouger.

    • Ah, mais je suis aussi pour l’interdiction de l’alcool, parfois… 😀

      Le truc, c’est qu’un gars bourré m’emmerdera mais ne me créera pas de crises d’asthmes en buvant sa bière… :-s

      Après, je suis profondément d’accord, tout passe plutôt par l’éducation que par l’interdiction… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s