Bilan Zermati – 21 mois

Depuis 21 mois, je pratique la méthode Zermati.

Je vais mettre de côté, dans un premier temps, les deux derniers mois, particuliers vu ma grossesse. Et dresser le bilan des 19 mois qui ont précédé.

J’ai découvert Zermati grâce au très chouette blog de Caro – Pensées de ronde (si tu ne connais pas, va cliquer, c’est vraiment sympa et ça ne tourne pas qu’autour du poids, promis).

Il y a longtemps que je lis ce blog et lorsqu’elle parlait Zermati, je me disais : pffiou, un régime de plus. Et je zappais donc tous ses billets « Zermati ».

Enfin, tous, c’est faux.

Parce qu’elle écrit bien, quand même. Et donc, mes yeux ont trébuchés, sans faire exprès, sur quelques lignes zermatiennes qui m’ont touchée. J’ai fini par rechercher et lire ses billets.

A cette époque, on m’avait dit que je devais perdre beaucoup de poids très vite parce que j’allais mourir avant mes 30 ans, sinon, à cause de mes 120 kilos. Je m’étais lancée, avec appréhension mais motivation, dans le régime « Dukan ». Sauf qu’après 2 jours, j’ai commencé à faire une crise de foie. Je me sentais mal et j’avais la nausée à la simple vue d’un produit à base de protéine (viande, oeuf et même poisson). Il faut dire que je n’ai jamais été très protéines, depuis toute petite. Et que là, ça faisait beaucoup d’un coup, pour mon pauvre petit organisme.

J’ai arrêté, d’instinct, malgré une dépense de plus de 75 euros en produits divers et variés sensés m’aider à perdre mes sacro-saints 40 kilos de la mort qui tue.  Un spécialiste du foie, consulté peu après, a confirmé mes soupçons : si je perdais vraiment ces 40 kilos trop vite, et avec un régime débile du genre hyper protéiné, il était, en effet, certain, vu mes antécédents, que mon foie serait détruit en moins d’un an. Avec pour conséquence, non pas ma mort, mais des traitements médicaux lourds, coûteux et douloureux.

Et c’est à cette époque que j’ai dévoré ses billets « Zermati », à Caro. On était en décembre 2010.

J’en étais arrivée à un stade où j’avais essayé un nombre incalculable de régime, de Dukan à Weight watchers en passant par les régimes hypocaloriques plus classiques et drastiques. Rien n’avait été efficace. Je n’en pouvais plus. Je me disais que de toute façon, je n’y arriverais jamais.

Je ne serais jamais mince, autant l’accepter. Et je n’aurais plus jamais la volonté de souffrir comme je l’avais déjà fait pour perdre des misérables kilos (joie ô combien éphémère) qui venaient se replanquer accompagnés de quelques copains à la moindre occasion.

J’étais de celles qui disaient « un rien me fait grossir« . Et c’était vrai.

Alors, j’ai acheté le livre de Zermati « Maigrir sans régime ».

Dans un premier temps, j’y ai puisé ce que j’étais capable d’entendre et d’appliquer : plus d’aliments tabous, donc plus d’interdits. Tu manges ce dont tu as envie. Si tu as des envies, c’est que ton corps en a besoin.

Et puis, j’ai vaguement lu que quand on avait faim, on décuplait le plaisir de manger, et ça, ça m’a paru sympa.

Et puis, y a eu une phrase aussi, qui m’a servi de mantra : « la faim protège le poids ». Si on mange avec faim, on ne peut pas grossir.

J’ai respecté ces principes à la lettre : manger ce dont j’avais envie. Et que quand j’avais faim.

Évidemment, j’ai passé une semaine à m’empiffrer de gaufres, mousses au chocolat, et autres « crasses » tellement interdites, normalement. Et je n’ai pas grossi. Mais, je devais avouer que je ne mangeais pas si souvent que ça, en fait. Et pour cause : je mange au-delà de la satiété, qui m’a paru trop difficile à cerner. Du coup, la faim mettait plus de temps à se manifester.

Et puis, je dois admettre aussi que la faim m’angoisse. Alors, parfois, je n’arrive pas à attendre ma faim et je mange. Au cas où. (Au cas où quoi, je me le demande encore).

Mais, très vite, j’ai eu des envies d’autres choses : de pomme, de salade, d’épinards, de poisson, d’oeuf, de pain.

J’ai respecté ces envies au même titre que mes envies de chocolat.

Et le bilan au bout de 19 mois, c’est un poids stabilisé aux alentours de 120 kilos (avec des variations de 2 à 3 kilos dues aux règles).

Alors, oui, 120 kilos, c’est beaucoup. Mais, quand on établit une ligne de poids, me concernant, ce dernier n’a fait qu’augmenter (sauf pendant mes phases de régime), depuis toujours. Je veux dire, je n’ai pas toujours pesé 120 kilos. Au sortir de l’adolescence, j’en faisais 80.

C’est donc la première fois de ma vie que j’ai réussi à stabiliser mon poids, sans contraintes et sans auto-flagellations. Et c’est une victoire que je garde bien au chaud dans mon coeur, pour les jours où j’ai moins de motivation.

Il est évident que cette période n’a pas été de tout repos. Il m’a fallu m’accorder du temps, de la réflexion, du respect.

Un régime participe d’une toute autre démarche : j’ai été nulle mais maintenant, je me rattrape et ma graisse (donc mon corps) va voir de quel bois je me chauffe.

Avec Zermati, la démarche est inverse. J’ai fait souffrir mon corps, il m’a bien prouvé que, quoi qu’il en soit, c’était lui qui avait le dernier mot, alors, si j’essayais, à présent, de l’écouter (enfin) et de le respecter ?

 

Je terminerai ce billet en disant que lire des témoignages d’autres « régimeuses » m’a fait du bien. Pour me rendre compte que je ne suis pas seule, que non, ce n’est pas facile et que oui, c’est possible. Je pense notamment (mais non exclusivement) au très joli blog « te parler de ma vie » (qui m’a inspiré le billet du jour, d’ailleurs) ou à celui de La Peste.

Je vous invite grandement à aller leur rendre visite, car ce sont vraiment des blogs sympas, qui ne parlent, à nouveau, pas que régime, mais aussi respect de soi, amour, livres, films et toutes ces petites choses qui font notre vie de femme.

Publicités

15 commentaires sur “Bilan Zermati – 21 mois

  1. Hello, bravo pour votre article très remarquable! Mon mari et moi tentons d’avoir une alimentation saine au quotidien. j’avoue que quelquefois ce n’est pas facile!!! mais la santé passe avant tout par là. Au plaisir de vous lire.

  2. Bonjour !
    Merci de ce témoignage. Très intéressant de découvrir ton parcours et surtout ta réconciliation avec la nourriture.

    Je souhaite répondre a Sandrine.
    J’ai commence linecoaching il y a presque 2 mois.
    Apres une grossesse ou j’ai pris 17 kilos. Juste avant cette grossesse 8 kilos,que j’avais pris en quelques mois avec une pilule.

    J’ai presque toujours ete complexée plus ou moins, adolescence etc…
    Mais au final après cette grossesse je me rends compte que je ne me retrouve plus trop. Je n’arrive plus a m’habiller et il est difficile de se sentir a l’aise dans mon corps réellement.
    Si j’ai commence Linecoaching, ce n’est pas qu’une affaire de poids.
    Je me suis mise quelques mois après la grossesse a être obsédée par la nourriture et la j’ai senti le danger !!

    De mon expérience linecoaching m’aide a une chose tout d’abord, prendre conscience de ma façon de manger, de me percevoir, de mes émotions, et du pourquoi je mange de telle façon.

    J’ai aujourd’hui perdu presque 3 kilos, en essayant d’écouter ma faim. Le parcours est encore long car au final ce n’est pas facile de balayer des années d’habitude etc…
    Mais plus qu’une perte de poids, je commence surtout a me sentir plus a l’aise, a` accepter mon corps.

    J’ai eu des moments ou la méthode ne me parlait pas trop et ou j’avais un peu de mal a suivre. Mais ce qui est bien c’est que tu peux aller a ton rythme, tu n’es jamais culpabilise et plutôt encourage.
    Tu as la possibilité de te lancer dans des minis défis, c’est toi qui gère et ce n’est que bénéfique.

    Ceci n’est que mon expérience.
    Pose toi les questions de savoir si pour toi c’est envisageable de te connecter chaque jour pour prendre le temps de faire tes comptes rendus d’exercices.
    Si tu tiendras le coup si le compteur de la balance n’affiche pas moins de tour !
    C’est chacun a son rythme, nous sommes tous différents dans notre rapport a la nourriture et a notre corps .
    Si tu veux te réconcilier avec les deux, je te conseille de te lancer.

    Tu as aussi la possibilité de voir des nutritionnistes qui suivent cette méthode, si tu n’adhères pas trop au concept en ligne. a voir http://www.gros.org

    1. Bonjour Newmam, je te remercie pour ta réponse. FInalement, je me suis inscrite pour 6 mois sur Linecoaching. J’ai rempli mes carnets alimentaires sur les 8 jours, tout en faisant attention à mes sensations alimentaires (ça a été plus fort que moi, j’ai commencé le programme (je le connais un peu puisque j’ai lu le livre) pendant ma phase d’observation), du coup je pense que ça a faussé mon bilan (quoi que de toute façon, je n’ai pas trouvé qu’il y ait servi à grand chose de reprendre ma façon de manger sur ces 8 jours, j’ai trouvé cette partie inutile pour moi du coup)…. mais le soucis c’est qu’au 9e jour, boum!! j’ai repris ma façon de manger habituelle où je ne me contrôle pas spécialement, lorsque j’ai envie de quelque chose, je ne me prive pas et pourtant je n’ai pas faim, j’ai repris mes envies de manger des gâteaux au gouter… franchement je suis deg !! donc depuis le 22 juin je refais n’importe quoi !
      Du coup je n’ai pas commencé la partie « pleine conscience »…
      Pour me remotiver, je me suis acheter un MP3, que j’attends avec impatience, afin de me remettre au vélo elliptique, et espérer que cela me remotive, mais j’ai l’impression encore une fois que ce programme n’est pas fait pour moi non plus (tout comme ww). Il faut suivre les étapes, lire trop de choses… j’ai comme l’impression de perdre mon temps, du coup je ne sais plus ce qui est fait pour moi, ça m’attriste bien tout ça ! et heureusement pour moi, je n’ai que 8 kg à perdre….

    2. Oui, je suis vraiment d’accord avec toi, cette méthode m’a surtout aidée à me respecter et à m’aimer… Et grâce à cela, j’arrive à m’apaiser et à contrôler mes envies émotionnelles de manger… 😉

      Bonne continuation et merci pour ton précieux témoignage ! 🙂

  3. Bonjour,
    Tout comme beaucoup de personnes, je recherche le régime qui me conviendra le mieux !
    Tout comme certaines, j’ai essayé Dukan pendant 1 mois mais j’ai arrêté car je ne le trouvais pas sain.
    J’ai essayé à 3 reprises weight watchers : la 1ère fois pendant 3 mois, j’ai perdu 4 kgs…
    Puis passé l’été, j’avais repris ww en ligne, mais je n’ai pas tenu 14 jours… je me sentais « frustrée » à vrai dire !
    J’ai retenté le mois dernier, j’ai tenu…. 1 jour 1/2 !! impossible, je n’y parviens plus ! le fait de me dire qu’il me faut compter les PP, ça me perturbe énormément, surtout depuis la 2ème fois où j’avais repris ww et où mon fils de 7 ans m’a dit à table, après avoir dit une énième fois « j’ai mangé pour tant de points » : « maman, tu risques quelque chose de grave si tu manges trop de points avec ton régime ? » Ca m’a ouvert les yeux, je me suis dit que j’en parlais trop, que ça devenait vraiment du n’importe quoi, et ce sans m’en rendre bien compte au final !!
    Entre la 2e et la 3e reprise de ww, je me suis acheté les 2 livres de zermati et son acolyte ! mais je les trouve bien difficile à lire, trop long du moins, j’ai eu du mal à accrocher… mais j’ai terminé le « programme » zermati ! celui d’apfeldorfer, je ne l’ai jamais commencé…
    Aujourd’hui, j’ai envie de tenté de m’inscrire sur linecoaching, mais j’en ai tellement marre de suivre des directives, que je recherche des témoignages de personnes à qui cela a réussi, après être passé par x régime dont ww.
    Je suis donc là, à lire l’article de rondeauféminin mais j’ai trouvé un hic dans votre article : au début, vous mentionnez « A cette époque, on m’avait dit que je devais perdre beaucoup de poids très vite parce que j’allais mourir avant mes 30 ans, sinon, à cause de mes 120 kilos. » puis vous annoncez que vous avez perdu du poids pour stabiliser à 120 kg : « Et le bilan au bout de 19 mois, c’est un poids stabilisé aux alentours de 120 kilos. » je ne sais plus lire ou il y a une erreur…. vous êtes partie de combien ? vous avez perdu combien ?
    Je serai intéressée par votre témoignage, mais pour cela, j’ai besoin de le comprendre lol.
    Au plaisir de vous lire….

    1. Je suis montée jusqu’à 127 kilos en fait… Puis, redescendu à 120 kilos. Après ma grossesse, je suis descendue à 114 et j’ai stabilisé à 117 sans faire attention à quoi que ce soit.
      Là, je suis à nouveau attentive, et je reperds du poids, petit à petit… 😉

  4. Bonjour, moi j’ai bien apprécié ta phrase « J’ai fait souffrir mon corps, il m’a bien prouvé que, quoi qu’il en soit, c’était lui qui avait le dernier mot, alors, si j’essayais, à présent, de l’écouter (enfin) et de le respecter ? » c’est complètement vrai !! notre corps a tjs le dernier mot, alors écoutons le 😉
    Moi aussi, j’ai fait qq régimes, sachets, gerlinéa, dukan (1 mois), et ww (3 mois)… et depuis tout ça, je n’arrive plus du tout à suivre un régime, c’est la cata !! au plus je parle de régime, de me mettre à vouloir perdre du poids, au plus je me jette sur les sucreries (gâteaux industriels) !
    J’ai acheté « maigrir sans régime » et « maigrir c’est dans la tête ». J’en suis à la moitié de celui de zermati et qd je l’aurai terminé, j’entamerai celui de son acolyte.
    Je suis certaine que cette méthode est la bonne, car c’est notre corps qui décide de ce dont il a besoin et pas notre tête !
    Ma mère m’a également ouvert les yeux, elle qui, en 30 ans, a suivi tous les régimes inimaginable au monde !! et du coup, plus aucune efficacité sur elle ! elle a décidé de faire le by-pass et elle ne regrette absolument rien ! en 2 ans elle a perdu plus de 40 kg. Et c’est grâce à elle que j’ai enfin compris qu’il n’existe pas de régime amaigrissant : elle m’a dit écoute ta faim, arrête de manger qd tu n’as plus faim et si tu as envie d’une barre de chocolat, n’hésite pas et savoure le ! la preuve, c’est ce que je fais (bon sur, je n’ai pas le choix que de subir ce que veut mon corps) et je maigris !
    Donc voila la preuve que d’écouter son corps en sachant s’arrêter de manger qd on arrive à sasiété permet de maigrir !
    C’est sur, on ne perdra pas 10 kg en 1 mois, mais pourquoi faire, puisqu’on les reprendra et bien plus encore….
    La voila, ma motivation ;))

    1. Tu as bien raison ! Pourquoi vouloir perdre 10 kilos en un mois… 😉
      Moi, j’ai décidé de faire du bien à mon corps, désormais.

      As-tu fini les deux livres ? Cela t’a-t-il fait du bien ? 🙂

      1. Je viens de me rendre compte que j’ai déjà participé il y a 3 mois pffff la gourde que je suis ! lol et pourtant, je ne soulève pas à ce moment là que je n’ai pas compris ta perte de poids…
        A regret de me répéter, peux tu me dire combien de poids tu as perdu au final avec la méthode zermati ?
        Pour ce qui sont des livres, je n’ai pas fini celui d’apfeldorfer, je n’en ai pas eu le courage ! mais j’aimerai bien aujourd’hui m’inscrire sur leur site, mais j’ai besoin de lire des témoignages car j’en ai marre de dépenser de l’argent pour parvenir à perdre du poids !

        Ps : je n’ai pas reçu ta réponse, je suis désolée de ma réponse tardive ^^

  5. Je ne connaissais pas, mais à ce que tu en dit, ça à l’air vraiment bien ! (Pardon j’ai délaissé mon blog quelques temps et je ne suis pas passée, mais ça reste un plaisir)

  6. Je connaissais déjà Zermati avant de connaître Pensées de ronde, mais j’ai trouvé son témoignage super intéressant. Par contre, c’est très étrange et contradictoire, mais appliquer Zermati me fait manger plus que de raison, car j’ai l’impression en « écoutant ma faim » d’avoir toujours faim…

    1. Oui, au début aussi, j’avoue. Mais, c’est passé très vite, en réalité.
      Parce que je me suis vite rendue compte que je confondais faim et soif, par exemple (ce que je croyais impossible jusqu’alors). Ou que je confondais faim et envie de manger.
      Mais, après avoir persévéré, c’est passé, et maintenant, je commence à ressentir la différence.
      Cela dit, certains jours, je ne sais pas. Et je mange. Et je me dis que mon corps régulera tout seul, ce qu’il fait, finalement ! 😉

  7. Il est drôlement bien ton billet, j’aime ta sincérité. Je suis en train de lire le dernier livre de Zermati et Apfeldorfer sur Dukan, c’est juste édifiant. Ce qui me peine le plus, dans cette lecture, c’est de constater que moi aussi, je me suis si souvent punie de cette manière, me forçant à manger des aliments afin de maigrir. Je pense qu’il y a matière à travailler là-dessus, sur cette forme de punition que l’on s’impose. Mais pour se punir de quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s