Ce sera une fille ou un garçon ?

Quand tu annonces ta grossesse, il y a une série de questions immuable que tout un chacun te pose. On dirait presque qu’il y a une sorte de code de bonne conduite du discours à tenir à la femme enceinte qui commence comme ça :

– lui demander si ce sera une fille ou un garçon. Souvent, cette question prime les autres. Pourquoi ? On n’en sait rien. Quand tu annonces que tu ne veux pas le savoir, tu vois souvent une lueur d’interrogation dans le regard de l’autre (Mais enfin, avec la technologie actuelle, c’est bizarre, non ?). Mais, parfois, il arrive que cette question n’arrive qu’en deuxième position, précédée de celle-là :

– « Et c’est pour quand ? » Ou « depuis combien de temps ? » (avec des variantes originales du genre « et tu es enceinte de combien ? » La première fois, j’ai répondu « d’un » avant de comprendre qu’on ne me demandait pas le nombre de petit pois qui grandissait dans mon ventre). Ça a l’air d’être une information cruciale. Que tout le monde oublie, une fois annoncé, puisque cette question revient tout au long de la grossesse.

– « Ça va ? Pas trop de nausées ? » Cette question est posée qu’importe le stade de la grossesse. Un jour, j’ai entendu quelqu’un poser la question à une femme presqu’à terme. Mais, c’est rassurant de savoir que les clichés sont rencontrés, sans doute. Cela marche donc aussi avec les bouffées de chaleur, les crises de nerfs due aux hormones et les envies de fraises, sans oublier le nombre de fois où tu vas faire pipi (tu remarqueras que JAMAIS on ne te posera cette question en dehors de ta grossesse ou si tu es un homme – sauf corps médical).

– lui raconter la bonne grosse boucherie qu’a constitué l’accouchement de Tartenpion, qui est passé par une épisiotomie forcée, avec moult forceps et ventouses, péridurale qui a foiré, médecin incompétent, bébé presque mort né et maman à deux doigts de la paralysie à vie, avant de finir par une césarienne sans anesthésie. Miam.

J’avoue que cette dernière étape, je ne la comprends pas beaucoup… L’envie de montrer que l’on sait de quoi on parle ? L’envie de faire très peur ? La certitude que si on part avec de telles appréhension, l’accouchement réel paraîtra nettement plus chouette et sympa ?

 

Et sinon, toi, tu poses quelle genre de question à une femme enceinte ? On t’a filé un guide spécial ou tu improvises ? Et toi, miss enceinte ou maman, on t’a posé quoi comme question ? Des réponses originales ?

Advertisements

14 réflexions sur “Ce sera une fille ou un garçon ?

  1. Alors moi, je demande à la future mère pour quand c’est et si elle veut savoir le sexe à l’avance (parce que moi, je ne voulais pas). Je ne parle surtout pas des nausées, presque par superstition (on sait jamais si ça les faisait venir) parce que moi, pour mes deux grossesses j’ai vomi tous les matins pendant 8 mois. Il m’est arrivée de parler de mes accouchements mais je passe pour une folle cinglée, quand je dis que j’ai accouché sans péridurale et que je n’ai toujours pas compris où et comment les contractions pouvaient faire mal. Si c’est possible !

  2. Ah voui ce sont les questions rituelles, d’ailleurs j’ai vu sur internet une nana qui avait un t-shirt où tout était écrit.
    Bon c’est vrai qu’à force de répétition, ça peut devenir un peu casse pieds, mais c’est aussi un sujet de discussion facile et tout trouvé.
    Sinon, à une femme enceinte, en général je ne demande rien de spécial, juste un truc banal aussi du genre est-ce que tout se passe bien

    • Oui, je l’ai vu passer ce t-shirt ! Il m’a fait marrer ! 😀
      C’est en effet un sujet de discussion facile et sans doute que je m’y plie sans m’en apercevoir quand je parle à une femme enceinte… 😀

  3. Je découvre ton blog par le biais d’une autre ronde bien connue sur la blogosphère (caroline pour ne pas la nommer!)… je reviendrai te lire, j’aime bcp ta façon d’écrire!

    Pour ma part, j’ai eu ce qu’on appelle le choix du roi… mais j’ai surtout eu 2 grossesses différentes, un bébé né bien trop tôt, un autre sans souci, mais surtout 2 bonnes grosses doses de bonheur, ce que je te souhaite!

    Silvia

    • Merci pour ce chouette message ! Youhou, grâce à Caro (dont je suis fan depuis des années), j’ai obtenu une lectrice de plus ! \o/ 😀
      Bon, en tout cas bienvenue et merci pour ces souhaits, qui sont les miens également ! 😀

  4. Comme Ragnagna, le sexe et la date m’intéressent 🙂 Si c’est quelqu’un de proche je demande aussi si elle se sent en forme, sinon, je ne demande rien. Je pense que c’est ‘humain’ de demander le sexe car ca permet de se projeter (même pour les autres s’ils sont proches) Après, si vous choisissez d’avoir la surprise, c’est votre choix de parents et chacun fait comme il le sent 🙂

    • Oui, chacun fait fait fait, c’qui lui plaît plaît plaît… (non, je n’ai pourtant pris aucune drogue, ce matin ! :D)
      Oui, on se projette et c’est d’ailleurs pour ça qu’on ne veut pas savoir ou pas trop tôt pour ne pas trop se projeter dans un truc qui ne se passera, de toute façon, pas comme prévu ! 😀

  5. Ben en général le sexe et la date, le sexe par curiosité et la date pour savoir quand se renseigner auprès de la maman pour savoir si tout s’est bien passé. Je suis terriblement nulle pour les conversations sociales donc si faut en plus être originale ! 🙄

      • En même temps je pense que les 3/4 des gens préfèrent demander avant la naissance parce qu’après quand tu poses la question il y a des mamans qui se vexent un MAX 😛

        • Dieu que tu m’as fait rire, hier ! C’est vrai que c’est horrible, le petit bébé, habillé de manière unisexe et qui ressemble… à un bébé, donc, on ne voit pas si c’est une fille ou un garçon… Ca nous est déjà arrivés à tous, je pense ! 😀

  6. Moi je n’en pose généralement aucune (c’est déjà dingue que je commente tes billets sur ce sujet) parce que je ne suis pas Maman et que je ne me sens aucune âme de Maman. Si la personne me parle, j’écoute, mais pas au-delà. Et le plus dingue que j’ai pu voir autour de moi (et que je ne supporterai pas si jamais j’étais enceinte) c’est la main que les gens te posent sur le ventre, genre « c’est un droit de toucher », non mais et puis quoi encore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s