La ronde ne râle pas, elle constate #2

Elle constate que les gens sont comme lobotomisés à 8h du matin, dans le métro bruxellois. Au point de leur faire perdre tout sens de la réflexion.

***

Vite, vite, montons dans le métro alors qu’il est visiblement plein à craquer. Tellement plein qu’une centaine de personnes attendent le suivant sur le quai.

Non, non, ne laissons pas cette femme visiblement sur le point de vomir (moi, en fait, parce que le monsieur à côté de moi a du se disputer avec l’eau et le savon depuis une bonne grosse semaine, à tout le moins) sortir du wagon rempli comme un oeuf. Nous risquerions de rater ce métro qui, décidément, met beaucoup de temps à redémarrer.

Oui, regardons cette femme avec des yeux bovins, dans l’incompréhension de ce qu’elle marmonne, lorsqu’elle prononce les mots suivants : « laisse-moi sortir. Le métro est bloqué depuis 20 minutes de toute façon et je ne me sens pas bien ».

Oui, oui, continuons à forcer le passage, emmenant cette femme dans notre sillage. Après tout, elle n’avait qu’à pas monter dans ce wagon, zut ! Elle vomira sur les autres passagers si l’envie lui en prend, mais nous, on sera dans le sacro-saint métro.  On doit aller travailler, nous, ma bonne dame (moi pas, peut-être ?).

***

Après un passage en force, à coups de coude (franchement, heureusement que je ne suis pas enceinte de 8 mois, parce que mon bébé se serait pris quelques coups au passage), j’ai réussi à quitter ce maudit wagon. Pour entrer dans un autre, tout vide ou presque, où j’ai pu m’asseoir sans gros monsieur qui pue à mes côtés, avant d’entendre, après 25 minutes, l’annonce radio : « mesdames et messieurs, le trafic est interrompu pour une durée indéterminée, veuillez emprunter une autre ligne pour rejoindre votre destination ».

Heureusement, les agents de la STIB (réseau de transport en commun bruxellois) sont là pour aider les usagers et détendre l’atmosphère :

(à un guichet de vente rapide; temps d’attente moyen : 5 minutes)

– Bonjour, je viens prendre une attestation de retard suite à l’incident technique sur vos lignes.

– Ah, ouais, mais j’suis pas compétente, moi, m’dame. Vous d’vez aller en boutique, chez mes collègues derrière.

– Madame, il y a un temps d’attente minimum d’une heure et demie. Je ne vais pas faire une heure et demie de file pour recevoir une attestation de retard de 30 minutes ?

– Bah, qu’est-ce qu’voulez que j’vous dise, moi, m’dame. J’suis pas compétente, c’tout.

– Vous pouvez peut-être demander le formulaire à votre collègue ? (Sur un ton hyper gentil). Ecoutez, je suis enceinte, et j’ai besoin de cette attestation pour mon employeur, vous comprenez ?

– Bah, si vous z’en avez b’soin, z’avez qu’à faire la file à côté. Personne suivante !

 

 

 

Y a pas à dire, j’ai passé une matinée pleine de zennitude…

 

Publicités

8 commentaires sur “La ronde ne râle pas, elle constate #2

  1. Ouuuh la joie des transports en commun, quand ça ne fonctionne pas tu veux défoncer les 3/4 des autres humains 🙄

    1. Oui, en fait. Mais, avant il y avait un onglet ‘attestation’, facile, quoi. Maintenant, il y a un onglet contact et seulement là, tu peux demander ton attestation… Enfin, soit. La demande a été introduite. N’empêche que devant la dame, j’étais un tantinet de mauvais poil ! XD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s