Journal de grossesse – #1

Voilà un peu plus de 24 heures que les résultats sont là. Deux petites barres roses qui offrent une multitude de promesses sur un stick en plastique blanc sur lequel j’ai uriné. Glamour.

Je ne me sens pas différente des autres jours. J’ai seulement peur que le petit pois ne s’accroche pas correctement et que mes espoirs s’envolent.

Alors, je scrute le moindre changement, le moindre signe que cette grossesse se poursuit comme il faut.

Cet après-midi, j’ai eu un peu mal au ventre. Dans le bas ventre. Heureusement, ce n’était, semble-t-il, que mon système digestif qui était un peu patraque.

Désormais, je dois faire attention pour deux. Alors, je suis à l’écoute de mon corps. Pour du vrai. Il ne m’a jamais été aussi simple d’appliquer Zermati que depuis ces deux jours. Je ne prétends pas que cela continuera les 9 mois qui suivent (ou mieux, ma vie entière), mais c’est déjà un début. Une façon d’expérimenter que mon corps réclame ce dont il a besoin et qu’il n’est point nécessaire d’anticiper.

Hier, j’ai donc mangé un cheese-burger (du MacDo) avec un soda. J’ai délaissé les frites. J’avais super faim et l’appel du fast foood a été le plus fort, surtout quand j’ai passé les portes du centre commercial où je voulais acheter un parfum. Le soir, j’ai mangé une demie salade de boeuf thai (que j’ai partagée avec mari chéri) et une assiette de canard aux champignons (une tuerie !). J’ai mangé légèrement au-delà de ma faim. Mais, du coup, je n’ai pas pris de dessert. Je n’ai rien mangé d’autre de la journée. Je n’en avais pas envie, en fin de compte.

Aujourd’hui, je n’ai pas petit déjeuner. Nous avons invité la maman de mari chéri au restaurant pour lui annoncer la nouvelle. J’ai choisi une entrée et un plat qui me faisaient plaisir. J’avais faim. Et j’ai suivi mes envies. Une petite salade de cocktail de crevettes roses, suivi d’une bavette à l’échalotte, accompagnée de sa salade et de ses frites, avec une coupe de glace vanille napée de chocolat chaud pour terminer le tout… Un délice ! Mais, je sens, du coup, que ce soir, aucun aliment ne passera par mon estomac car je n’ai pas faim.

J’ai pris la résolution de boire moins de coca, aussi. C’est quand même une crasse dont mon corps n’a pas besoin.

 

Quoi qu’il en soit, me voilà plus lourde d’un petit pois (très très petit, pour le moment). Et c’est merveilleusement angoissant…

Publicités

6 commentaires sur “Journal de grossesse – #1

  1. super tout ca!!
    moi je fais pas zermatti, mais je suis aussi dans cette recherche d’écouter ma faim, ma satiété, m’arréter quand j’ai plus faim, ne pas manger quand j’ai pas faim,…, c’est pas évident au début, il y a des jours ou ca marche bien, et puis des jours ou les mauvaises habitudes reprennent le dessus…
    mais bon, on va y arriver!

    1. Oui, y a des jours où ça marche mieux que d’autres, mais mon estomac est tellement grognon qu’il m’est, pour le moment, impossible de ne pas écouter mon corps… 😉
      Allez, je vois le bon côté des choses : ces nausées m’aident dans mes démarches ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s