La ronde a repris ses RDV chez sa nutritionniste

Depuis plusieurs mois, j’avais abandonné mes RDV chez ma nutritionniste.

Débordée, pas le temps. Bref, de bonnes raisons de ne pas se prendre en main et de laisser couler.

Le mois dernier, il m’est apparu comme une évidence que j’aurais toujours une bonne raison de ne pas commencer. Or, je sens que j’en ai besoin. Mon corps ne supporte plus (ou de plus en plus difficilement) les excès que je lui fais subir. Il est grand temps que ça s’arrête.

 

Alors, la semaine dernière, j’ai franchi la porte de son bureau. Et on a parlé. Une longue heure. Des raisons qui m’ont poussée à arrêter. Des raisons qui me poussent à reprendre. De ce que je ressens quand je mange. De mes difficultés à appliquer tout ce que j’ai lu de Zermati et Apfeldorfer.

On a tout repris à zéro parce qu’il est apparu que je ne gère pas encore la notion de faim. Alors, la satiété, c’est une vaste blague.

Prochain exercice : ne pas manger tant que je n’ai pas faim. Il s’agit donc d’attendre ma faim avant de consommer un aliment, quel qu’il soit. A la maison, c’est facile. Au boulot, un peu moins. C’est là tout l’enjeu.

Dans une semaine, je vous dirai ce que j’en ai tiré comme expérience !

 

Et vous ? La faim, ça vous parle ? Vous repérez quand elle est là ? Vous mangez souvent sans faim ?

Advertisements

4 réflexions sur “La ronde a repris ses RDV chez sa nutritionniste

  1. Moi, à la maison c’est moins facile qu’au boulot. Au boulot, je suis trèèèèèssss sage, je ne mange JAMAIS (sauf si c’est midi mais c’est rare). Par contre chez moi, surtout en ce moment c’est assez COMPULSIONS and co. Alors la faim, pour l’heure, je ne me rappelle pas trop ce que c’est…. 🙂

    • Alors, tant que je faisais régime, j’étais comme toi : dans le contrôle (relativement) facile au boulot, parce qu’il y a des horaires, et des collègues, tout ça. Mais, une fois chez moi, c’était la bérésina.

      Mais, depuis que je zermate, je me rends compte que je suis justement prisonnière des horaires au boulot. A midi, c’est l’heure de manger, point barre. Et ne pas manger quand c’est l’heure de manger, c’est juste pas possible tant c’est angoissant. Alors qu’à la maison, il n’y a pas « d’heure pour manger ». J’ai faim, je mange, j’ai pas faim, je mangerai plus tard.

  2. Bizarrement, je ne pense pas que cette technique serait efficace sur moi parce que quand j’attend d’avoir vraiment faim pour manger, j’ai l’impression qu’il faudrait que je dévore pour satisfaire ma faim. Et en général c’est ce que je fais :/

    En tout cas, bon courage à toi 🙂

    • Moi aussi, j’avais ça avant, mais parce que j’étais en manque.
      Et puis, attendre la faim, ce n’est pas attendre d’avoir tellement la dalle qu’on doit manger dans les 5 minutes sous peine de faire une hypoglycémie ! 😀

      Depuis que je m’efforce de sentir ma faim, en réalité, je mange moins… Parce que durant le repas, je teste régulièrement ma faim et je me rends plus facilement compte qu’elle disparaît.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s