La ronde est débordée

Je suis débordée.

Émotionnellement et matériellement.

J’aimerais être, comme avant, de celles qui savent gérer milles trucs en urgence, en ayant une vie sociale bien remplie, parce qu’elles ne prennent jamais deux minutes pour elles, pour se reposer un peu.

Mais, je ne suis plus de celles-là.

Et au fond, je crois que c’est bien mieux comme ça.

N’empêche que du coup, je suis débordée. Je me sens débordée. Et ce n’est vraiment pas très gai.

Dans quelques jours, ça devrait aller mieux. Si tout va bien.

(Sauf que ça fait bientôt quatre mois et demi que je dis ça)(l’espoir fait vivre).

Publicités

6 réflexions sur “La ronde est débordée

  1. Je t’aime bien. C’est d’autant plus étrange qu’en fait j’ai cru que tu étais une blogueuse que je connaissais (si tu ne t’appelles pas Sandrine ma théorie tient la route) et j’ai réalisé mon erreur un matin, je ne sais même pas pourquoi je t’ai prise pour une autre (ni pourquoi je te le raconte d’ailleurs). Bref, disais-je, je t’aime bien. Et parfois je me sens écrasée par le quotidien (et je n’ai pas d’enfant comme me dirait ma soeur !). Le boulot, la vie. Et puis au fond je crois que je ne voudrais pas vivre autrement. Même si je bave (et pas juste mentalement) dès que je songe à mes vacances. C’est la seule chose qui me permette de ne pas faire exploser la cocotte !

    • Non, je ne m’appelle pas Sandrine. Mais, je te lis, pourtant, depuis longtemps… 😉

      Moi aussi, je t’aime bien. J’aime tes hésitations sur ton poids, ton honnêteté face à tes choix de régime/non-régime, les réflexions que tu m’inspires, les livres que tu lis, les fringues que tu t’achètes, les histoires de ta chatte capricieuse (sortie de son contexte, ce bout de phrase est légèrement tendancieuse, non ?), et tout ce qui construit ton monde dans ton chez-toi bloguesque.

      Je comprends tout-à-fait ton sentiment d’être écrasée par le quotidien. Et pourtant, je n’ai pas d’enfant non plus ! 😉
      Mais, la vie n’est pas toujours reposante et les enfants n’ont pas le monopole de l’épuisement des adultes (malheureusement. Ce serait beaucoup plus simple, sinon).

      Allez, zou, je t’envoie des ondes positives pour que tes vacances arrivent plus vite ! 😉

    • En fait, quand j’ai écrit matériel, je voulais dire « en vrai », hors émotion. J’ai plein plein de boulot, tant au bureau que chez moi (appart’ en fin de travaux et caisses à déballer, tout ça…)…
      Cela dit, j’ai fait un sacré tri dans mes affaires ! 😉

  2. Un petit ménage de printemps, se débarrasser du trop matériel, faire le vide dans ses placards, tirroirs, etc… On se sent déjà plus léger 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s